J’ai testé la déco en pâte à sucre ou comment faire un gâteau-cadeau

Je voulais depuis longtemps (la preuve en clic) essayer la décoration de gâteau « à l’américaine », à grand renfort de pâte à sucre colorée. Pour fêter les 3 ans de ma fille, je me suis lancée. Retour d’expérience.

Pâte à sucre, fondant, pâte d’amande ?

Pour cette recette, j’ai testé le fondant vendu chez Hema. Il m’avait été recommandé par une amie pour sa facilité d’utilisation. Je ne suis pas en mesure de comparer puisque c’est ma première fois, mais il m’a en effet semblé très facile à manipuler pour un rendu plutôt satisfaisant et un prix ultra abordable.
Par contre, évitez de regarder la composition.

Je tiens cependant à faire tout de suite un petit point de vocabulaire. Le fondant, c’est pas ça ! En pâtisserie, le fondant est une préparation à base de sucre, d’eau et parfois de glucose qui sert pour le glaçage des gâteaux tel que le millefeuille, les éclairs… Un sirop de sucre est porté à ébullition, jusqu’à 114-116°C pour être ensuite refroidi à 75°C et travaillé jusqu’à devenir blanc. C’est une pâte qui doit ensuite être réchauffée pour être utilisée.

Si vous vous rendez dans un magasin de pâtisserie, demandez donc bien de la pâte à sucre pour faire du modelage et de la décoration. Eau, sucre, glucose et quelques autres petites surprises. La pâte à sucre est comme une pâte à modeler comestible. On peut l’étaler ou former des éléments de décoration (personnages, formes, etc.). A l’air libre, elle perd de sa souplesse et doit donc être travaillée assez rapidement.

Et la pâte d’amande ? Elle peut aussi servir pour décorer vos gâteaux comme je l’ai fait très simplement sur la cassata siciliana que vous pouvez voir en cliquant ici. Outre les différences de propriété – j’imagine qu’on ne peut pas faire la même chose avec les deux, la pâte à sucre me semblant par exemple plus résistante – je note surtout la différence gustative. La pâte d’amande est plus riche et plus goûteuse, et doit donc se marier avec votre recette.

Le choix du gâteau de base

Sur la photo, la base est un moelleux au chocolat blanc, une recette enfantine dosée avec des pots de yaourt, que vous retrouverez en cliquant ici… en remplaçant le chocolat noir par du blanc bien entendu. J’ai coupé le gâteau en deux dans l’épaisseur, après refroidissement, et l’ai garni d’une purée de banane-coco (2 bananes cuites dans du lait de coco puis écrasées avec un peu de liquide).

C’était bon… mais même si son goût est peu prononcé, la pâte à sucre est très présente, notamment par sa texture. Elle change la mâche du gâteau et masque un peu sa subtilité. Je recommande donc de faire une base de gâteau plus forte en goût : chocolat noir/orange, framboise, citron…

Alors, comment j’ai fait le gâteau cadeau.

J’ai cuit ma base dans un cadre rectangulaire. Après cuisson, j’ai détaillé le gâteau en deux carrés (et j’ai mangé le reste). Vous le voyez sur la photo, j’ai « emballé » mes deux carrés (sans mettre de la pâte à sucre en dessous pour ne pas alourdir plus que nécessaire). J’ai réalisé des bandes rouges pour signifier le ruban. J’ai réalisé des étoiles avec des emporte-pièces pour surmonter le gâteau. Et j’ai tenté une fleur. Bon, c’est ma première. J’ai saupoudré de cœur. Et la je me suis dit que c’est pas comme ça que j’allais faire de ma fille une féministe. Mais bon, elle a trois ans et aime se déguiser en princesse, que voulez-vous.

La pâte s’étale bien au rouleau à pâtisserie, mais je recommande un modèle anti-adhésif : le bon vieux rouleau en bois fini par adhérer. J’ai utilisé presque 2 paquets de fondant blanc et la moitié d’un rouge.

Aller plus loin

Je vous invite à parcourir l’article que j’avais écris en 2012 pour voir quelques réalisations en pâte à sucre, savoir où trouver des tutoriaux, de la pâte de qualité ou la recette pour en fabriquer soi-même.

Et si vous avez la flemme de lire, allez voir :
La Lettre Gourmande : tuto, recettes et ateliers
Sugar Plum Cake : pâtisserie à Paris, des créations magnifiques

 

Et sinon… joyeux anniversaire Ludivine.

D'autres idées gourmandes...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *