Une version express de la Cassata siciliana

Je reviens d’un séjour à Naples. Une de mes découvertes là-bas, la cassata sicilienne, et plus généralement de nouvelles utilisations de la ricotta en dessert, notamment celle de brebis… Hier soir, j’ai eu envie de préparer une cassata pour le dîner. Celle-ci n’est pas tout à fait la plus traditionnelle et est une version « express ». Le résultat est néanmoins gourmand et délicieux. J’ai déjà en tête la prochaine version…

Ingrédients pour 4/5 cassatas individuelles :

– 500g de ricotta*
– 2 CS de sucre glace
– 10 cl d’eau de fleur d’oranger
– 100g de fruits confits en macédoine*
– une demi génoise*
– 200g de pâte d’amande

La réalisation « express »

Matériel :
– 6 cercles à pâtisserie (petits et un peu haut)
– 2 feuilles de papier sulfurisé et un rouleau à pâtisserie
– couteau, cul de poule (ou saladier), fouet

Prendre la génoise et la couper dans l’épaisseur pour réaliser 4 grandes tranches.
A l’aide d’un cercle, réaliser 8/10 ronds de génoise qui formeront la base et le chapeau de vos cassatas : positionner un disque de génoise dans chaque cercles et réserver les « chapeaux ».
Conserver les chutes pour tapisser la paroi intérieure de chaque cercle.

Dans un cul de poule, battre la ricotta, le sucre et la fleur d’oranger. Lorsque la consistance est crémeuse, ajouter les fruits confits. Répartir dans les cercles, sur le fond de génoise. Lisser. Finir avec un disque de génoise et presser l’ensemble. Réserver les cassatas au frais.

Prendre la pâte d’amande.
L’abaisser entre de feuilles de papier sulfurisé à l’aide du rouleau : l’épaisseur visée est de 2 mm environ.
Réaliser avec un cercle restant autant de disques de pâte d’amande que de cassata.

Pour servir, décercler les cassatas et déposer un disque de pâte d’amande.
Décorer de quelques fruits confits.

Servi avec un verre de limoncello glacé, ce dessert fonctionne très bien.

La différence avec la tradition

Je ne dirais pas que je connais LA recette traditionnelle. Après moults recherches, comme pour toute recette régionale, il y a de nombreuses variations. Notamment la présence ou non de fleur d’oranger et l’ajout dans la crème de petites de chocolats qui pour moi prennent trop le dessus sur ce dessert. Par ailleurs, j’ai nettement diminué la quantité de sucre dans la crème.

D’autre part, cette version étant express (*) :
– la ricotta n’est pas de brebis : elle vient du supermarché du coin,
– la génoise n’est pas maison :  j’ai pris un quatre-quart breton Nos régions ont du talent car il me falait plutôt un gâteau cuit en rond et non en barre pour la découpe (si vous avez du temps, même un gâteau au yaourt nature conviendrait)
– les fruits sont achetés déjà confits et coupés : je recommande en version maison des écorces d’oranges et de citron confites dans un sirop puis détaillées en petits cubes.

 

Rose or not rose ?

Sur la première photo, la version avec de la pâte d’amande rose est une alternative.

Il suffit d’abaisser plus de pâte d’amande et de réaliser des bandeaux de la hauteur des cercles pour entourer chaque gâteau. Dans ma version, la pâte d’amande rose est un peu trop épaisse.

Je vous avoue, c’est le temps de réalisation (qui fait perdre une peu de son sens au mot « express ») qui m’a refroidie pour les gâteaux restants. Au niveau du goût les deux versions sont bonnes, c’est vrai que j’aime avec un peu plus de pâte d’amande mais c’est aussi plus riche.

D'autres idées gourmandes...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *