Charlotte d’été, crème d’avocat, fraises et framboises

En 2007, je testais le tiramisu avocat framboise de Cyril Lignac qui s’avérait être une belle découverte. J’ai aujourd’hui ressorti la recette et modifié quelques éléments. J’en ai aussi changé le nom car utiliser tiramisu à tort et à travers fini par ne plus rien vouloir dire… Recette et commentaires de dégustation.

Ingrédients pour 6/8 personnes

20/25 biscuits à la cuillère
5 avocats bien mûrs
3 citrons verts
300g de fraises
200g de framboises
120g de sucre
20cl de sirop d’orgeat (ou amaretto pour une version légèrement alcoolisée)
20cl de lait de coco

Préparation

Mixer les avocats avec le sucre et le jus de 2 citrons. La crème doit être la plus fine possible.

Versez dans un saladier le sirop d’orgeat, le lait de coco et le jus du citron restant.

Couper 200g de fraises en petits cubes.
Réserver avec 150g de framboises.

Couper les fraises restantes en 4 dans la hauteur et réserver pour le dressage final. Si nécessaire et selon votre goût, les saupoudrer d’un peu de sucre.

Montage

Tremper brièvement une partie des biscuits dans le mélange orgeat/coco. Tapisser le fond du moule ainsi que les bords.

Mettre une couche généreuse de crème d’avocat. Couvrir de framboises et cubes de fraises puis d’une nouvelle couche de crème d’avocat.
Réserver la crème restante.

Terminer par une couche de biscuits, également trempés rapidement dans le mélange orgeat/coco.

Garder au réfrigérateur pendant 2h minimum.

Dressage

Au moment de servir, démouler soigneusement la charlotte. À l’aide d’une poche à douille, dresser le reste de crème en rosaces sur le dessus du gâteau. Repartir harmonieusement les fraises et les framboises sur la crème.

J’ai aussi versé un peu de lait de coco nature avant le dressage mais c’est facultatif.

Commentaires

Montage et démoulage :
J’ai utilisé un moule à cake en verre que j’ai tapissé grossièrement d’une feuille de papier sulfurisé pour faciliter le démoulage.

Quantité d’ingrédients :
Pour mon moule à cake j’ai eu besoin de 16 biscuits, prévoyez en toujours un peu plus pour ne pas manquer.
Et pour les fruits, je donne les quantités à vue de nez, soyez généreux.

Choix des avocats :
Bien mûrs, les avocats développent ce merveilleux petit goût de noisette que en font un parfait allié des desserts. Ceux que j’avais cette fois ne l’était pas assez, le résultat est plus végétal, donc plus déconcertant, mais bon également.

Trempage des biscuits :
Bref ! Trempez juste les biscuits pour les ressortir aussitôt et les placer dans le moule. Sinon, ils rendront le gâteau trop humide.

Avis et idées

C’est une recette surprenante et fraîche qui a plu à l’assemblée mais qui s’adresse tout de même plutôt aux curieux qu’aux classiques. Le résultat est assez léger et très digeste puisque qu’il n’y a ni crème, ni mascarpone.

Ma version manquait néanmoins d’un peu de contrastes gustatifs et voici nos idées post dégustation :
– ajouter des cerises amarena (confites type Fabbri) pour un goût plus corsé
– ajouter un fond sablé pour du croquant
– ajouter une couche de biscuits cuiller au centre, après les fruits rouges, pour plus de tenue (surtout si le moule est plus haut que le mien)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *