Farci poitevin

Week-end poitevin chez des amis, bis. Nous avons choisi de tester le farci poitevin. Costaud mais typique, peut être servi froid ou chaud, en entrée ou en plat… ça c’est la théorie. Encore une fois, il y a des milliers de recettes différentes. Nous établissons une recette à suivre, plutôt parfumée… digression face à l’absence d’oseille au supermarché, nous utiliserons de la roquette. Et nous servirons ce farci chaud avec du chabichou, le fromage de chèvre traditionnel du coin.

Ingrédients :
– 1 chou vert (environ 1kg)
– 200g de roquette (normalement d’oseille)
– 1 botte de persil
– 5 échalottes
– 7 gousses d’ail
– 600g de poitrine de porc
– 250g de mie de pain complet
– 60g de farine
– 5 oeufs
– un peu de poivre noir

Prendre un chou vert et prélever les 5 premières feuilles. Les laver et blanchir.
Hacher finement le chou restant. Mixer la moitié. Réserver l’autre moitié dans un grand saladier.

Mixer la roquette grossièrement, ajouter au chou mixé.
Mixer en pâte épaisse l’ail, les échalottes et le persil. Ajouter à l’appareil.
Mixer finement le pain. Ajouter à l’appareil.
Ajouter les oeufs battus avec un peu de poivre et dans lesquels vous aurez ajouté la farine.
Ajouter et mélanger pour obtenir un appareil homogène.

Enlever la couenne et les éventuels morceaux de cartilage de la poitrine de porc. Couper en fins lardons.
Mélanger avec le chou émincé. Ajouter à l’appareil.

Placer les feuilles blanchies sur un torchon propre.
Disposer la préparation (cf photo 1), replier le torchon pour que les feuilles entourent la pâte. Fermer avec de la ficelle pour que ça tienne.

Mettre à cuire dans de l’eau salée pendant environ deux heures.

Couper en tranches pour servir.
Accompagner d’une petite salade avec une vinaigrette à l’huile de noix pour continuer dans les spécialités.
Un pot de moutarde à l’ancienne sur la table.
Et pourquoi pas de fromage de chèvre : nous ce sera du chabichou.

NB : Le farci est censé être une sorte de pâté et se couper en tranche. Ce soir là il était délicieux mais ne se tenait pas (cf photo 2). Je suggère donc d’ajouter de la farine, comme je l’ai vu dans d’autres recettes. la recette ci-dessus est corrigée.

Idées : J’ai vu que certains cuisaient ce plat au four, sans doute par simplicité. Auquel cas je conseillerai de cuire auparavant le lard et le choux dans un fait-tout. Sinon, je pense qu’en terme de présentation, on gagnerait beaucoup grâce à l’astuce suivante : plutôt que de réaliser un gros farci, pourquoi ne pas faire des farcis individuels, chacun emballé dans une plus petite feuille de chou ? Servi entière, la papillote serait alors découpée par le convive et même si la farce ne se tient pas bien, quelle importance ?

D'autres idées gourmandes...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *