Tarte sablée au sarrasin, ganache extra noire, crème de noisette et pralin, touche de fruits de la passion

En ce moment, je me remets en cuisine. Il y en a qui font du yoga, certains du dessin, moi je cuisine. L’avantage quand on recommence à cuisiner régulièrement c’est aussi qu’on peut inventer et réaliser cette tarte en 1h30 pour un dîner impromptu chez les copains. La puissance du chocolat noir s’accorde à merveille avec le sarrasin et la noisette, harmonie juste relevée d’une pointe d’acidité par le fruit de la passion. Bingo.

Ingrédients pour une tarte :

Pâte sablée :
– 100g de farine blanche
– 100g de farine de sarrasin / blé noir
– 50g de sucre
– 150g de beurre aux cristaux de sel à température ambiante
– 1 oeuf entier

Pétrir le beurre avec les farines et le sucre. Ajouter l’oeuf et poursuivre jusqu’à obtention d’un pâton homogène. Foncer un plat à tarte. Enfourner à 180° pour 25 min. Laisser refroidir.

Ganache extra noire :
– 200g de chocolat à 70% de cacao
– 20cl de crème liquide entière

Faire fondre à feu doux le chocolat dans la crème en mélangeant doucement mais régulièrement. Vous devez obtenir un mélange homogène. Si le mélange subit un coup de chaud et que le beurre de cacao commence à se séparer du reste, pas de panique. Hors du feu, continuer à mélanger tranquillement par intermittence.

Laisser tiédir. Étaler dans le fond de tarte refroidi.

Crème montée à la noisette :
– 250g de mascarpone
– 25cl de crème fleurette entière extra
– 2 grosses cuillères à soupe de purée 100% noisette bio
– un peu de sucre glace

Mettre le bol et le fouet de votre batteur au frais avec la crème et le mascarpone. Quand le tout est bien froid, mettre la crème et le mascarpone dans le bol et monter en chantilly. A mi-parcours ajouter la purée de noisette et un peu de sucre (j’ai mis à l’œil, je sucre peu).

Terminer de monter la crème et réserver au frais si besoin ou dresser directement sur la tarte si la ganache et le fond de tarte sont bien froids.

Finalisation :
– un fruit de la passion
– un peu de sucre si besoin
– pralin (celui de chez Jean Hervé en l’occurrence)

Ouvrir le fruit et prélever la pulpe et les grain. S’il est très acide vous pouvez adoucir avec un peu de sucre. Il faut de l’acidité pour venir contraster avec le dessert.

Saupoudrer généreusement la tarte de pralin (l’équivalent de deux cuillères à soupe je dirais) et répartir la pulpe de fruit.

Réserver au frais jusqu’au service.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *